samedi 18 janvier 2014

Addiction au jeu

Titre : Le flambeur
Série : Le cercle des canailles
Auteur : Sarah MacLean
Edition : J'ai Lu


Couverture de Le Cercle des Canailles, Tome 1 : Le FlambeurDix ans auparavant, le Marquis de Bourne a été chassé de la haute société, ne gardant que son titre. Désormais l'un des associés des plus fameuses tables de jeux de Londres, le froid et dur Bourne fera tout pour regagner son héritage - y compris épouser la parfaite Lady Penelope Marbury.

Des fiançailles rompues et des années à se faire gentiment courtiser ont laissé Penelope avec peu d'intérêt pour un mariage confortable... et le désir de quelque chose de différent. Quelle chance que son nouveau mari ait accès à toutes sortes de plaisirs inexplorés !

Bourne est peut être un prince de l'ombre dans Londres, mais il a juré de tenir Penelope éloignée de ses faiblesses - un défi bien difficile à relever lorsque la lady découvre ses propres désirs et est prête à tout pour les réaliser... même à parier son coeur.


Une fois n'est pas coutume, je vous parle aujourd'hui d'une romance historique. Il m'arrive d'en lire (beaucoup en ce moment) et celle-ci a retenu mon attention pour diverses raisons.
Tout d'abord une couverture qui change de ce que l'on trouve généralement sur ce type de livres : pas de couples ni de jolies filles, non, un homme au charme indéniable qui nous donne envie d'aller voir plus loin.
Ensuite les deux principaux protagonistes, lui est un sale type, rendu aigri par la perte de l'intégralité de son héritage, floué par son tuteur, il n'a plus foi en rien et est devenue "une canaille " qui n'a aucune limite pour assouvir sa vengeance. Elle a plus de  vingt-huit ans et est resté vieille fille, à une époque où il est de bon ton de se marier tout juste sortie de l’adolescence. Suite à une rupture de fiançailles elle est mise au ban de la société ce qui au final la soulage. Ces deux amis d'enfance se retrouvent dix ans après et la rencontre est explosive.
Pour finir le lieu central du roman : la maison de jeu, L'ange déchu, lieu de perdition de l'aristocratie où viennent s'encanailler les riches londoniens. Un endroit atypique, dans les beaux quartiers qui permet à tous, hommes ou femmes d'assouvir ses désirs : jeux, rencontres diverses, souvent sous couvert d'anonymat.
J'ai beaucoup apprécié les joutes verbales enter les deux héros, l'humour est très présent et les réparties sont savoureuses. 
Chaque chapitre débute par les lettres de la jeune Pénélope à son meilleur ami Mickaël, envoyé en pension à Eton, puis disparu de la circulation après son bannissement, ce qui renforce encore le côté têtu de Pénélope.
J'ai beaucoup apprécié de voir l'évolution des personnages dans un univers où finalement rien n'est tout blanc ou tout noir. 
Ce roman est le premier d'une série de quatre et je pense que j'irais lire les prochains, pour en savoir plus sur cet antre de perdition qu'est L'ange déchu et pour mieux connaître ses trois autres créateurs que nous avons aperçu ici.
A lire pour ceux qui aiment les romances.

https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-prn2/1510676_572826462794587_41116619_n.jpg

http://1.bp.blogspot.com/-1WawweTD3vA/UsrZ4SmSBnI/AAAAAAAAAMg/o7QSBeccxjA/s1600/Challenge+des+100+lectures+2014.jpg

5 commentaires:

  1. Je suis en train de le lire et franchement j'adore! J'ai hâte de lire les autres volumes! C'est vrai que la couverture change pour une fois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment sympa, le prochain sort au printemps il me semble, j'espère qu'il sera aussi bien.

      Supprimer
  2. Tout a fait pour moi car j'adore les romances :) je vais le mettre dans ma wish list !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as bien raison car il est vraiment chouette !

      Supprimer
  3. Ta critique et le résumé me donnent très envie de le lire !
    Je te conseille, dans le même genre, les livres de Kathleen Erin Woodiwiss.

    Ondine

    RépondreSupprimer