vendredi 25 octobre 2013

De l'argent pour un loup-garou

Titre : L’Ouroboros d'argent
Auteur : Ophélie Bruneau
Editeur : Editions du chat noir

C'est lors d'un passage sur Albi, avec des amis, que j'ai eu l'occasion de me procurer cet ouvrage. L'auteur, installé dans notre boutique de jeu habituelle : Chats Pitres, dédicaçait son oeuvre. Une rencontre intéressante avec une jeune auteur timide, passionnée de chats, par un samedi ensoleillé.
Couverture L'Ouroboros d'Argent

Axel est généreux. Axel est amoureux. Axel est trop gentil. Aujourd’hui, il doit traverser la France pour acheminer un héritage. Célia est fière. Célia est implacable. Célia est un loup-garou. Aujourd’hui, secondée par deux jeunes de sa meute, elle doit retrouver l’objet responsable d’une vieille malédiction. À la croisée des chemins, le piège se referme dans le Massif Central. Prête à tout pour mener à bien sa mission, Célia n’hésitera pas à détruire la vie d’Axel s’il le faut. Le jeune homme a de la résistance à revendre et des amis prêts à l’aider. Pourtant, cette fois, il pourrait bien finir broyé au nom de l’Ouroboros d’argent. L’artefact vaut-il seulement tous ces sacrifices ?


Ophélie Bruneau nous livre ici une histoire moderne de loups garous, intégrés à la population et restants le plus discrets possible. L'intrigue se passe en France, ce qui nous change agréablement des romans américains. 
A travers la recherche d'un objet enchanté : la boucle de ceinture en argent d'un loup récemment décédé, nous suivons les tribulations d'un groupe de jeunes gens. D'un côté un trio mené par une louve-garou au caractère dominant et implacable, de l'autre un jeune homme, Axel,  pris dans un engrenage que son colocataire et sa compagne vont rechercher activement.
A l'image d'un road movie, les personnages se pourchassent, se sauvent et se dispersent à travers des villages et des campagnes du centre de la France.
Mais trop de choses restent sans réponse pour que le roman soit vraiment accrocheur. Le rôle des fées vues par Capucine n'est pas expliqué, le sacrifice final qui résout tout comme par magie est de trop. L'artefact retrouvé dans des conditions extravagantes et dénuées de logique n'est pas crédible. La fin du roman est trop vite expédiée. 
Il y a en outre trop de personnages secondaires dont on voudrait faire un peu plus la connaissance. Nous en savons trop peu et c'est frustrant. 
C'est vraiment dommage car l'auteur a une jolie plume et l'intrigue est innovante. Sa vision de la lycanthropie change de ce que j'ai pu lire jusqu’à présent et c'est intéressant.
Au final un bon roman fantastique mais qui manque de maturité.
A lire pour les amateurs de loups-garous.



http://2.bp.blogspot.com/-_rVVBXJBNWw/UjXIIhNkj9I/AAAAAAAACBI/wVv9Co6WsvM/s1600/Chall33.jpg


Aucun commentaire:

Publier un commentaire