vendredi 9 mai 2014

Des larmes de crocodile

Couverture Les Yeux jaunes des crocodilesTiter : Les yeux jaunes des crocodiles
Auteur : Katherine Pancol
Editeur : Le livre de poche


Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l'histoire d'un mensonge. Mais aussi une histoire d'amours, d'amitiés, de trahisons, d'argent, de rêves. Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman, c'est la vie.


Premier tome d'une trilogie, ce roman m'a permis de découvrir Katherine Pancol, un auteur dont j'entendais beaucoup parler. Avec l'histoire de Joséphine et de sa famille nous découvrons un monde parisien particulier où se mêle gens aisés et classe laborieuse. Un livre dense où nous évoluons en suivant l'héroïne Joséphine à un tournant de son existence. Déconsidérée par ses proches, elle apprend à se battre et à se découvrir pour vivre la vie qu'elle souhaite, loin des déconvenues passées.
Des personnages hauts en couleur, qui plaisent ou au contraire horripilent. On voit avec plaisir l'héroïne sortir de sa chrysalide pour devenir une femme forte et affronter son existence avec plaisir. J'ai par contre eu du mal avec certains personnages, la mère, la sœur et la fille aînée de Joséphine m'ont fortement déplu. Mais d'autres, plus sympathiques, compensent cette impression. 
Des situations parfois invraisemblables, que l'on ne soupçonnent pas (notamment les origines de la meilleure amie de Joséphine) mais qui donne du corps au roman. Les crocodiles, bien présents mais non central au roman, donnent un petit côté exotique non négligeable.
L'auteur alterne les narrateurs ce qui nous donne une oeuvre plus vivante, où les points de vue s'enchaînent. Le style varie en fonction des personnages, plus familier lorsque vient le tour de Marcel ou de Josiane, plus posé pour Joséphine et sa famille.
Au final un roman agréable, certes un peu long, 700 pages pour la version poche. Un film vient de sortir sur grand écran et je pense me laisser tenter. Par contre, je ne pense pas enchaîner avec les deux autres tomes, je n'ai pas assez apprécié pour m'y risquer.

https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-prn2/1510676_572826462794587_41116619_n.jpg  http://1.bp.blogspot.com/-1WawweTD3vA/UsrZ4SmSBnI/AAAAAAAAAMg/o7QSBeccxjA/s1600/Challenge+des+100+lectures+2014.jpg  

2 commentaires:

  1. Très bon livre.

    Les suites aussi sont pas mal :

    La Valse lente des Tortues
    Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi.

    J'aime bien son style d'écriture.

    Peut-être avez-vous lu les Muchachas ? Je voulais m'y attaquer, mais j'ai trooop de livres en attente d'être lus !

    Aura-t-on jamais le temps de tout lire, en une seule vie ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai lu que le premier tome de cette série pour le moment, les autres sont dans ma PAL, mais je n'ai pas trop le temps en ce moment, et je suis toujours attirée par d'autres titres.
      Et il nous faudra certainement plus d'une vie pour arriver à tout lire...

      Supprimer