mercredi 26 juin 2013

Baroque 'n' Roll

Titre : Baroque 'n' Roll
Auteur : Anthelme Hauchecorne
Editeur : Midgard

Couverture Baroque 'n' RollRésumé : Suivre le procès opposant un diablotin syndiqué à son sinistre patron, jouer à réveiller les morts, aider deux enfants à se défaire d'un croquemitaine, vous mettre au vert avec le Diable lui-même, grelotter sous les couvertures mitées d'un orphelinat libéral (où seuls les plus forts survivent), vous laisser conter la guerre en Irak par un gremlin antimilitariste…

Un aperçu des voyages auxquels Baroque'n'roll vous convie, quinze nouvelles insolites portées par un rythme effréné, alternant humour et grotesque, merveilleux et fantasy urbaine.
Quinze univers, autant de portes en attente d'être poussées.
Une seule clé.
Celle qui se languit entre vos doigts.

Accoucheur de nouvelles et de romans, Anthelme Hauchecorne livre avec Baroque'n'roll son premier recueil, carnet de ses vagabondages oniriques.

C'est un recueil de nouvelles bien étrange que nous avons là. Toujours fantastiques, certaines à la limite du morbide, ces nouvelles ont été écrites à des périodes différentes, entre 2005 et 2011, pour des occasions multiples. En coulisse, l'auteur, déjanté à souhait, nous explique leur histoire et répond aux questions que nous pouvons nous poser après leur lecture. Un complément très agréable qui donne une vision différente de ces petites histoires.
Amoureux des mots et jouant avec eux d'une manière extraordinaire, Anthelme Hauchecorne nous entraîne à sa suite, sur les traces de personnages hauts en couleurs.
Bien sûr, comme dans tout recueil de nouvelles, certaines nous accrochent plus que d'autres. Pour ma part j'ai eu un petit faible pour "Noblesse oblige", l'histoire d'une vengeance savamment orchestrée, "Trêves de comptoir" qui me renvoie à mon amour inconditionnel pour les super-héros, "Logique d'ensemble" ou la rencontre avec un gremlin facétieux et antimilitariste et pour finir "le diable noir", à l'ambiance glauque à souhait.
Une lecture qui fut vraiment un plaisir, même si par goût, je ne suis pas attirée par les nouvelles. Ces histoires sont en effet trop courtes pour moi et effectivement beaucoup auraient mérités d'être plus approfondies.
A lire, en plein jour, pour tous les amateurs de fantastique-sombre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire